Wikirise

Nouvelles

Présidentielle 2022 : La République en marche déjà en quête des parrainages pour Emmanuel Macron

Officiellement, Emmanuel Macron n’est pas encore candidat à l’élection présidentielle de 2022. Mais en coulisses, ses partisans s’activent déjà pour préparer la future campagne du chef de l’Etat, en vue de sa réélection. Lundi 22 novembre, une réunion a eu lieu dans la matinée au siège de La République en marche (LRM), à Paris, entre la direction du mouvement et l’ensemble des députés macronistes, pour organiser la collecte des parrainages d’élus en faveur du locataire de l’Elysée. Et ainsi valider, le moment venu, sa candidature pour le scrutin des 10 et 24 avril 2022.

Pendant près d’une heure, le délégué général du parti présidentiel, Stanislas Guerini, et le président du groupe LRM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, ont dialogué en visioconférence avec les parlementaires de la majorité pour leur donner une mission. A cinq mois de la présidentielle, les quelque 260 députés LRM sont tous appelés à se mobiliser pour recueillir le plus de promesses de parrainages possible en faveur d’Emmanuel Macron. Après avoir obtenu 1 829 signatures lors de la présidentielle de 2017, le « président candidat » a demandé à ses lieutenants d’en récolter davantage pour le scrutin de 2022.

Lire le décryptage : Article réservé à nos abonnés Emmanuel Macron, en campagne sans le dire

Le favori des sondages ambitionne d’être le candidat qui en totalisera le plus, afin de réaliser une démonstration de force face à ses adversaires, lorsqu’il se déclarera. Les stratèges de la majorité veillent à ce que ces paraphes proviennent d’élus répartis sur l’ensemble du territoire, de la manière la plus homogène possible, afin de contrer l’angle d’attaque de l’opposition, qui accuse le chef de l’Etat d’être « déconnecté » des territoires. Plus de 600 maires, dont celui du Havre et ex-premier ministre Edouard Philippe, ont d’ailleurs lancé un appel pour soutenir la réélection de M. Macron, en saluant « un quinquennat favorable aux territoires et aux communes », dans une tribune parue le 21 novembre dans Le Journal du dimanche.

Fidéliser les élus locaux

Concrètement, tous les députés LRM sont invités à faire remplir des promesses de signatures aux élus de leur circonscription. Chacun va recevoir prochainement un « kit de parrainage », fourni par le parti, pour disposer des documents nécessaires. Sachant que le temps presse : LRM a donné « quinze jours » aux députés pour procéder à cette collecte, avant que le mouvement reprenne la main, si nécessaire, en demandant à ses référents locaux de s’en charger.

« Il faut inciter les maires à parrainer », a déclaré M. Guerini, le 18 novembre, sur LCI, en reconnaissant « échanger avec beaucoup d’élus locaux ». La règle est simple : pour entrer dans la course de façon officielle, les candidats doivent remettre au Conseil constitutionnel au moins 500 parrainages d’élus (des parlementaires ou des élus locaux comme les maires ou les conseillers territoriaux), qui doivent être issus d’au moins 30 départements différents. Sachant que la date limite de dépôt est fixée au 4 mars.

Il vous reste 24.24% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Cliquez pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Laisser une réponse

LE PLUS POPULAIRE

To Top