Wikirise

Nouvelles

Le tribunal fixe la date d’audience de la poursuite visant à évincer l’ex-président Dogara de la Chambre pour défection à APC

court fixes date to hear suit seeking to oust ex speaker dogara from house over defection to apc
Twitter

La Haute Cour fédérale d’Abuja entendra, le 4 février, une plainte déposée par le Parti démocratique des peuples (PDP) demandant la déclaration de la suppression du siège du représentant Yakubu Dogara en raison de sa défection au Congrès de tous les progressistes (APC).

Le juge Okon Abang a fixé la date au motif qu’il n’était pas commode pour le tribunal de se saisir de l’affaire.

Les journalistes rapportent que si le PDP et son président de l’État de Bauchi, Hamza Akuyam, sont les plaignants, Dogara, qui était l’ancien président de la Chambre des représentants; le président de la Chambre; le procureur général de la Fédération (AGF); La Commission électorale nationale indépendante (CENI) et l’APC sont respectivement 1er à 5e défendeurs dans la poursuite portant la mention FHC/ABJ/CS/1060/2020.

NAN rapporte que Dogara, qui représente Dass, Tafawa Balewa et la circonscription fédérale de Bogoro de l’État de Bauchi, avait, le 24 juillet 2020, fait défection du PDP à l’APC lorsqu’il a soumis une lettre de démission au président du quartier « C » de Bogoro dans l’État.

L’avocat des plaignants, Jubrin Jubrin, et l’avocat de l’APC, Mustapha Balogun, lors de la reprise de l’audience, ont informé le juge Abang de leur demande en instance peu de temps après que le juge a ajourné l’affaire.

NAN rapporte que le cas n’a pas pu se présenter le 7 décembre 2020 et a été fixé au 5 mars.

Le PDP et d’autres défendeurs se sont toutefois adressés au tribunal lundi, faisant valoir que, compte tenu de la nature de l’affaire, elle était destinée à être ainsi éliminée rapidement et en temps opportun.

Ils prièrent donc le tribunal d’avoir abrégé le temps.

Le juge Abang a déclaré que même s’il n’était pas commode pour le tribunal d’entendre l’affaire, il a toutefois exaucé leur prière en fixant le 4 février au 5 mars pour l’audience de l’affaire.

Abang a ordonné que l’avis d’audience soit signifié aux 2e (président de la Chambre des représentants) et au 4e (INEC) défendeurs qui n’étaient pas représentés au tribunal.

Peu de temps après la procédure, Jubrin a déclaré aux journalistes que ses clients soutenaient, entre autres, qu’en vertu de l’article 68 (1) (g) de la constitution, Dogara en faisant défection du parti qui l’a parrainé à la neuvième Assemblée nationale avant l’expiration de son mandat, devrait quitter le siège car il n’était plus qualifié pour participer aux activités de la chambre basse.

Jubrin a déclaré que les membres du PDP dans l’État étaient lésés par l’action de Dogara.

« Nous sommes ici pour demander justice à l’égard de ce que l’honorable Dogara a fait pour notre parti et les gens de sa circonscription.

« Nous demandons donc au tribunal de déclarer son siège vacant », a-t-il déclaré.

Obtenez plus d’histoires comme celle-ci sur Twitter

Cliquez pour commenter

You must be logged in to post a comment Login

Laisser une réponse

LE PLUS POPULAIRE

To Top